Travaux critiques


Blanche Cerquiglini

Éric Chevillard ou la stratégie du boxeur

Critique
numéro 809, octobre 2014


Marc Daniel

Éric Chevillard
L'Art de la contre-attaque

L'Esprit des Lettres - Éditions Le Manuscrit
septembre 2014


Anne Roche, À feuilleter très rapidement dans le noir
Pierre Jourde, Épuiser la forme (dialogue avec Éric Chevillard)
Bruno Blanckeman, Harmonie du Choir
Olivier Bessard-Banquy, Éric Chevillard, écrivain classique d’avant-garde
Gaspard Turin, Hybris et Némésis
Laurent Damanze, Pécuchet, Bouvard et Chevillard
Claro, Grammaire du ridicule et patatras révélateurs
Pierre Senges, Étude de babouche pour « Chevillard écrivant »
Aurélie Adler, État des lieux

Europe
numéro 1026, octobre 2014


Existe-t-il un style Minuit ?

Sous la direction de Michel Bertrand Karine Germoni et Annick Jauer,
avec notamment les contributions suivantes :

Pierre Scheontjes
Le roman sans personnage auquel ne manque que l’histoire :
Chevillard héritier de Laforgue

Cécile Yapaudjian-Labat
Éric Chevillard et Jean-Philippe Toussaint à l’ombre de Beckett

Presses universitaires de Provence
septembre 2014


Jade Laur

L'Autofictif d’Éric Chevillard
Du blog au papier, une poétique du support 

Mémoire de Master 1
Littératures française et comparée
Parcours Métiers du livre et de l'édition

Sous la direction de Marie-Ève Thérenty

Université Montpellier III Paul Valéry
UFR 1, Lettres, Arts, Philosophie, Psychanalyse
Département Lettres Modernes
juin 2014


Pour Éric Chevillard

Bruno Blanckeman, L’herméneutique du fou
Tiphaine Samoyault, Rendre bête
Dominique Viart, Littérature spéculative
Pierre Bayard, Pour une nouvelle littérature comparée

Éditions de Minuit
janvier 2014

Puisque Éric Chevillard s’obstine au fil de ses livres, à coups de raisonnements absurdes, de refus des conventions narratives et d’invention de formes aberrantes, à construire une œuvre qui ne ressemble à aucune autre, peut-être est-il temps pour les critiques de s’intéresser à ce cas singulier de folie littéraire et d’étudier ses textes. (Pierre Bayard)


Dominique Faria

L’île chez Éric Chevillard : entre utopie et dystopie

Les possibilités d’une île
Ana Clara Santos, Maria de Jesus Cabral
Éditions Petra (collection Des îles)
janvier 2014


Gianmaria Finardi

Il romanzo Loufoque di Éric chevillard :
usare la lingua per leccarsi le dita dei baffi

Prospero, numéro XVIII
Université de Trieste
2013


Ugo Ruiz

Ethos et blog d’écrivain : le cas de L’Autofictif d’Éric Chevillard

Contextes
13 | 2013
décembre 2013


La langue de Chevillard
ou "le grand déménagement du monde"

sous la direction de Cécile Narjoux et Sophie Jollin-Bertocchi

Éditions Universitaires de Dijon
octobre 2013


Jenny Lartaud

Les notions d'auteur, de narrateur et de personnage
dans les trois œuvres d’Éric Chevillard :
Démolir Nisard, Dino Egger et L'Auteur et moi
  

Mémoire de Master 2 de lettres modernes

Université de Bourgogne
mai 2013


Jacques Lèbre

La politique d'Éric Chevillard

Europe
numéro 1005-1006
janvier-février 2013


Stéphen Urani

Le moindre-auteur  

Thèse de doctorat en philosophie

Université Charles de Gaulle - Lille III
décembre 2012


Raphaëlle Guillois-Cardinal

S’essayer pour se transformer

(sur Dino Egger)

Salon Double, observatoire de la littérature contemporaine
octobre 2012


Thangam Ravindranathan

Là ou je ne suis pas
Récits de voyage

Réflexion sur l’effritement du récit et de la raison du voyage dans la littérature moderne.
Le propos se construit autant autour d’une relecture de certains textes canoniques (Le Tour du monde en 80 jours, La Nausée, La Vie mode d’emploi) qu’autour d’un corpus encore peu étudié (une lettre de Freud, certains textes de Michaux, un récit posthume de Sartre). Est également abordée une écriture “extrême-contemporaine”, avec des auteurs comme Jean-Philippe Toussaint, Éric Chevillard, Olivier Rolin, François Bon, Philippe Vasset.

L'imaginaire du texte
Presses universitaires de Vincennes
septembre 2012


Gaspard Turin

Éric Chevillard : l'autofiction comme expression d'un anti-sujet

in "L'autofiction : variations génériques et discursives"
sous la direction de Joël Zufferey

Academia, L'Harmattan
2012


Vanessa Brochen

L'autofiction chevillardienne :
parodie ou redéfinition ?

Mémoire de première année,
master de Lettres modernes appliquées.
sous la direction de Denis Labouret

Université Paris Sorbonne IV
juin 2012


Marc Daniel

L'art du récit chez Éric Chevillard

Thèse de doctorat en littérature française
sous la direction d'Alain Schaffner

Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
juin 2012


Pascal Riendeau

L'aphorisme comme art du détour
ou comment Éric Chevillard est devenu "L'Autofictif"

Revue critique de fixxion française contemporaine
numéro 4
juin 2012


Gérard Lahouati

L’autoblographie (Métamorphoses de l’ordinaire dans L’Autofictif d’Éric Chevillard)

Méthode ! Rrevue de littératures
numéro 21, L'art de l'ordinaire
printemps 2012


Romanciers minimalistes 1979-2003

Actes du colloque "Les écrivains minimalistes" (Cerisy, 2003),
sous la direction de Marc Dambre et Bruno Blanckeman,
avec notamment les contributions suivantes :

Jacques Poirier
De la littérature et autres bagatelles : sur Éric Chevillard

David Ruffel
Les romans d'Eric Chevillard sont très utiles

Marie-Odile André
Récit contrarié, récit parodique : la figure auctoriale chez Chevillard

Anne Cousseau
Lecture, jeu et autobiographie dans Du hérisson d'Éric Chevillard

Jean-Louis Hippolyte
L'anti-biographe, ou les absences de Chevillard

Presses Sorbonne Nouvelle — 2012


Marie-Odile André

Un voyage minimal ? Oreille rouge d’Éric Chevillard

Le Récit minimal. Du minime au minimalisme. Littérature, arts, médias
Presses Sorbonne Nouvelle — 2012


Florence Pellegrini

Genèse de l'œuvre et écrits d'écran :
hybridation générique et modèles conservatoires

Observatoire de l'Imaginaire Contemporain
25 janvier 2012


Thangam Ravindranathan

Le degré in-fini de l’écriture : la prose d’Éric Chevillard

@nalyses
25 janvier 2012


Guillaume Bellon

Éric Chevillard, Olivier Hervy et Jean-Louis Bailly : vilains blogueurs ?
Trois expériences contemporaines de littérature numérique

(conférence)

Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire
Montréal
3 novembre 2011


Aimie Shaw

Réflexions du lecteur dans l’œuvre d’Éric Chevillard

Revue critique de fixxion française contemporaine
numéro 2
juillet 2011


Servanne Monjour

L’esthétique loufoque chez Éric Chevillard

@nalyses
3 juin 2011


René Audet

Raconter en miettes (un nouvel art du bref ?)
(conférence)

Salon double, observatoire de la littérature contemporaine
Québec
3 mars 2011


Anne Roche

Rêveur, rageur / The furious dreamer

Revue critique de fixxion française contemporaine
numéro 1
décembre 2010


Audrey Camus

En haine du roman :
« la marquise toujours recommencée » d’Éric Chevillard

@nalyses
Volume 5, numéro 3
automne 2010


Isabelle B. Rabadi

La réécriture décidément
Le Vaillant Petit Tailleur d'Éric Chevillard

Synergies France
numéro 7
Vitalité du conte à l’aube du XXIe siècle : du pastiche à la parodie
Groupe d’Etudes et de Recherches pour le Français Langue Internationale
2010


Stéphane André

Faut-il scalper l'écrivain voyageur ?
Une étude d'Oreille rouge d'Éric Chevillard
  

Mémoire de master II de lettres
Université de Caen Basse-Normandie
octobre 2010


Marie-Ève Thérenty

L'effet-blog en littérature
Sur L'autofictif d'Éric Chevillard et Tumulte de François Bon

Cenel (Centre d’Étude des Nouveaux Espaces Littéraires)
Université Paris 13 Nord

Itinéraires LTC (Littérature, Textes, Cultures)
« Les blogs. Écritures d'un nouveau genre ? »
numéro 2010-2
L'Harmattan
ISBN 9782296120129
juin 2010


Jacques Poirier

Malaise dans l’adjectivation : sur Éric Chevillard, Éric Laurrent et quelques autres

La langue littéraire à l’aube du XXIe siècle
Éditions universitaires de Dijon
2010


Esther Lardreau

Petits et grands mondes
(antidarwinisme et antigaliléisme dans Choir)

2010


Stéphane André

Démolir Nisard d'Éric Chevillard :
la continuation d'une tradition pamphlétaire

Master II de lettres
Mémoire réalisé sous la direction de Gérard Gengembre
Séminaire « Littérature et mémoire »
Université de Caen Basse-Normandie
Année universitaire 2008-2009


Annie Rioux - Simon Brousseau

Supercherie et mémoire littéraires chez Éric Chevillard et Enrique Vila-Matas

Figura, Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire
2009


Dominique Faria

Lire un blog : L'Autofictif d'Éric Chevillard

APEF - Association Portugaise d'Études Françaises
Carnets, Revue électronique d'Études françaises
Numéro spécial automne / hiver
2009


Nicolas Xanthos

Définir Chevillard.
L’inconcevable vraisemblance de Démolir Nisard

temps zéro
Revue d'étude des écritures contemporaines

numéro 2
2009


Elin Beate Tobiassen

La relation écriture-lecture

Cheminements contemporains
Éric Chevillard, Pierre Michon, Christian Gailly, Hélène Lenoir

À travers l'analyse de cinq œuvres d'écrivains contemporains, les études rassemblées dans cet essai développent de nombreux aspects de la relation Écriture-Lecture. Les textes d'Éric Chevillard, de Pierre Michon, de Christian Gailly et d'Hélène Lenoir révèlent un réseau complexe de questions entrecroisées incitant le lecteur à emprunter plusieurs circuits en suivant, pour chacune des œuvres, leurs cheminements singuliers.

L'Harmattan
Collection Critiques littéraires
ISBN 9782296107144
décembre 2009

 


René Audet

Lieux et pragmatique de la monstruosité dans la prose narrative d’Éric Chevillard 

Tangence
"Le dire-monstre"
numéro 91
automne 2009


Myriam Rigaud

Deux réécritures contemporaines de contes traditionnels :
Peau d'âne de Christine Angot
et Le Vaillant petit tailleur d'Éric Chevillard
 

Mémoire de Master 1
sous la direction de Chantal Massoln

Université Stendhal (Grenoble 3)
UFR Lettres et Civilisations
Département de Lettres modernes
septembre 2009


Amandine Burner

L’Assimilation à l’œuvre
dans Démolir Nisard d’Éric Chevillard
 

Mémoire principal de Master 1
sous la direction de Michel Bertrand

Université de Provence
2008 / 2009


L'excès, signe ou poncif de la modernité ?
Ouvrage collectif
sous la direction de Lionel Verdier et Gilles Bonnet

Lionel Verdier et Gilles Bonnet

Éric Chevillard : le hors-là du roman

Éditions Kimé, Paris
Collection Les Cahiers de Marge
ISBN 9782841744855
2009


Sous la direction de Pascal Riendeau
la revue Roman 20-50 (numéro 46) consacre un dossier critique à Éric Chevillard,
plus particulièrement aux livres
L'Œuvre posthume de Thomas Pilaster
Du hérisson
Démolir Nisard

Avec des contributions de

René Audet, Olivier Bessard-Banquy, Joëlle Papillon, Pascal Michelucci, Bruno Blanckeman, Barbara Havercroft, Pascal Riendeau et Alain Schaffner

Roman 20-50
Presses Universitaires du Septentrion
numéro 46
décembre 2008



Chevillard, Echenoz. Filiations insolites
ouvrage collectif
sous la direction d'Aline Mura-Brunel

avec notamment les articles :

René Audet

Éric Chevillard et l’écriture du déplacement : pour une narrativité pragmatique

Marie-Odile André

Filiation insolite : un vaillant petit Chevillard

Rodopi
Amsterdam / New York
ISBN 9789042024496
2008


Elin Beate Tobiassen

Promenades de lecteurs dans Le Vaillant petit tailleur
d'Éric Chevillard

Le roman Le Vaillant Petit Tailleur d'Éric Chevillard (2003), écrivain dont la production figure peut-être parmi les œuvres en prose les plus notoires de la littérature française actuelle, a été perçu par la critique comme une attaque sévère contre la forme traditionnelle du conte de fées. Explorant une nouvelle piste, cet article aborde le roman sous l'angle de la réception littéraire, argumentant que la préoccupation cruciale de son narrateur-auteur est au contraire celle qui consiste à inventer un lecteur de son propre texte. Qui est ce lecteur en jeu dans l'œuvre ? Quel(s) lecteur(s) ce texte se présume-t-il ? Quelles figures de lecteurs imagine-t-il au fil des pages ? Et quelle place cette œuvre métatextuelle, intelligemment agencée, demandant recul, ruse, et perspicacité de la part de son lecteur, laisse-t-elle à la jouissance, à l'envoûtement ? L'analyse du Vaillant Petit Tailleur sous cette lumière inédite permet de reconsidérer l'attitude distanciée souvent attribuée au lecteur de la métafiction moderne. S'il est un écrivain tenant d'une conception "intellectuelle" du roman, refusant l'immersion mimétique à l'égard du personnage au profit d'un développement excessif du potentiel réflexif du texte, Chevillard est pourtant fort loin de vouer son lecteur à l'abstinence du plaisir.

French Studies
Oxford University Press
volume 62, numéro 3
juillet 2008


Anne Roche

Démolir Chevillard ?

Colloque Hégémonie de l'ironie ?
Université de Provence
novembre 2007


Vicky Colin

L'ironie dans l'œuvre d'Éric Chevillard
Mémoire de licence
sous la direction de Pierre Schoentjes

Université de Gand
2007


Elin Beate Tobiassen

De l'autobiographie à la réflexion :
la question de l'auteur dans Du hérisson d'Éric Chevillard

Texte, Toronto
numéro 41/42
2007


Thangam Ravindranathan

Dépressions de voyage :
réécritures de l’ailleurs, de Michaux à Chevillard

Thèse de doctorat

Université de Paris-VIII, Vincennes-Saint-Denis
University of Pennsylvania
novembre 2006


David Emanuel

Préhistoire

Texte en anglais
Blog Impossible to work
octobre 2006


Écrire l'animal aujourd'hui
comprenant un texte d'Isabelle Rabadi intitulé
Palafox & Cie... L'animal dans l'écriture romanesque d'Éric Chevillard

La philosophie occidentale a échoué à définir l’animal tout comme elle a échoué à inspirer un modèle de vie harmonieux. De plus, à une époque où l’homme contrôle son environnement de façon maladive et inquiétante, l’importance de la présence animale en littérature est primordiale, non seulement parce qu’elle valorise et nous permet de connaître d’autres êtres, mais aussi parce qu’elle nous renvoie l’image de qui nous sommes et de qui nous pourrions être. Comment l’animal figure-t-il dans la littérature d’aujourd’hui ? Quelles fonctions les bêtes littéraires assument-elles ? Dans quelle mesure et de quelles façons renforcent-elles des visions symboliques établies ou lancent-elles l’imagination humaine sur de nouvelles pistes de créativité ? Ce volume propose un éventail de réponses selon quatre perspectives : l’animal comme reflet, de soi ou de l’autre ; les bêtes comme motifs prégnants sur l’écriture, révélateurs de nos sociétés humaines ; la mise en dialogue des animaux et des genres littéraires en un triple bestiaire poétique, romanesque et philosophique ; la métamorphose et l’hybridité.

Presses universitaires Blaise Pascal
Cahiers de Recherches du CRLMC
ISBN 2845163088
mars 2006


Laurent Liénart

Le hérisson de Chevillard : un obstacle ethnique ?

Les Cahiers du Sirl
numéro 2 : Littérature et société
Facultés universitaires Saint-Louis, Bruxelles
2005 - 2006


Elin Beate Tobiassen

Une écriture à bâtons rompus ?
L'incipit digressif du Vaillant petit tailleur d'Éric Chevillard

En lisant les romans d'Éric Chevillard, on a fréquemment l'impression d'effacer sans cesse les hiatus engendrés par l'effraction de multiples digressions. Car même s'il a constamment recours à ce phénomène rhétorique, Chevillard ne pratique pas pour autant une écriture discontinue. Pour le lecteur réfléchissant plus profondément sur le rapport susceptible d'exister entre l'espace digressif et ce qui le précède ou le suit, l'écart initialement creusé s'annule. La réception attentive de l'incipit du Vaillant petit tailleur (2003) fait ainsi perdre à ce commencement romanesque sa nature apparemment hors-sujet, pour révéler à quel point cette ouverture, comme tout début, est au contraire intimement liée à l'ensemble du texte.

Revue Romane, Copenhague
volume 40, issue 2 
octobre 2005


Pierre Senges

L'Idiot et les hommes de paroles
comprenant un chapitre sur Crab

Dans ce monologue écrit à la première personne, Pierre Senges nous fait découvrir les Idiots de la littérature classique. Il évoque toutes ces figures romanesques connues depuis Don Quichotte jusqu’à Gogol ou le roi Macbeth.

Éditions Bayard, collection Archétypes
ISBN 2227473878
mars 2005


Marc Daniel

Figures de la contre-attaque dans les romans d'Éric Chevillard
Mémoire de DEA de Littérature et Civilisation françaises
sous la direction de M. le Professeur Marc Dambre

Université de la Sorbonne-Nouvelle - Paris III
U.F.R. de Littérature et linguistique françaises et latines
2004 - 2005


Aline Girard

Le Vaillant petit tailleur pdf
Mémoire de première année de Master de Lettres modernes
sous la direction d'Alain Schaffner

Université de Picardie Jules Verne - Amiens
2004 - 2005


Gaspard Turin

Le cliché et sa fonction chez Éric Chevillard,
Jean Echenoz et Jean-Philippe Toussaint

Mémoire de licence

Université de Lausanne
2004

La revue suisse Versants publiera en 2006 dans son numéro 52
une version refondue de ce travail sous le titre
Le cliché comme forme d'engagement littéraire


Kateřina Drsková

Éric Chevillard, un représentant du roman contemporain
aux éditions de Minuit

Masarykova Univerzita - Brno
2003


Pascal Riendeau

Du fou de langage au fou de soi chez Éric Chevillard

Colloque Stratégies de l'illisible, Barcelone
juin 2003


Olivier Bessard-Banquy

Le roman ludique
Jean Echenoz, Jean-Philippe Toussaint, Éric Chevillard

Un même goût de l'écriture ludique réunit Echenoz, Toussaint, Chevillard qui ont publié leurs premiers livres dans les années 1980. Mais loin d'être une sorte de nouvel « oulipisme », ce jeu avec le romanesque exprime un rapport au monde inédit, une manière de donner à la fois un tour fictif et drôle à « l'invention du quotidien ». Quels sont les enjeux de ce mode d'écriture ? C'est ce qu'on découvrira ici.

Presses Universitaires du Septentrion
collection Perspectives
ISBN 2859397825
avril 2003


Pascal Riendeau

Théâtralisations du romanesque
chez Duteurtre, Salvayre et Chevillard

L'Annuaire théâtral
numéro 33
printemps 2003


Figures du loufoque à la fin du XXe siècle
comprenant un texte de Olivier Bessard-Banquy
intitulé Figures du rationalisme absurde chez Éric Chevillard

L'ouvrage étudie un certain nombre de machines, bêtes, dispositifs loufoques et saugrenus inventés par les artistes à la fin du xxe siècle. Ces études traversent les champs de la littérature (E. Chevillard, J. Echenoz, E. Mendoza), des arts plastiques (E. Dietman, Glen Baxter), de la vidéo (P. Sorin), de la bande dessinée (Geluck), de la danse, au cirque. Actes d'un colloque organisé par le CIEREC en novembre 2001.

Presses Universitaires de Saint-Etienne
ISBN 2862722642
novembre 2002


Bruno Blanckeman

Les fictions singulières
Essai sur le roman français contemporain
incluant une analyse de Préhistoire

Prétexte éditeur, Collection Critique
ISBN 2912146143
octobre 2002


Diane Scott

Éric Chevillard, conditions de l'homme moderne

Regards
octobre 2002


Michel Lantelme

Tableau de chasse (Éric Chevillard)

Revue des Sciences Humaines
numéro 266-267 : Le Livre imaginaire
avril-septembre 2002


Pierre Jourde

L'Œuvre anthume d'Éric Chevillard
dans La Littérature sans estomac

L'Esprit des péninsules, collection L'Alambic
ISBN 2846360189
janvier 2002


Lætitia Blanchi

Tigres de papier ou couvre-chef-d'œuvre ?

R de réel
volume F
novembre-décembre deux mil


Olivier Bessard-Banquy

Le roman aux éditions de Minuit (1979-1999)
Un renouveau narratif entre insouciance et gravité
(Echenoz, Toussaint, Chevillard)

Thèse de doctorat
Université Paris-Sorbonne - Paris IV
2000

Une version revue et corrigée de cette thèse, intitulée Le roman ludique,
sera ensuite publiée en 2003 aux Presses Universitaires du Septentrion.
voir plus haut


Isabelle Bernard

Nouveaux savoirs et nouveau réalisme dans le roman français à la fin du XXe siècle
Éric Chevillard, Patrick Deville, Jean Echenoz, Jean-Philippe Toussaint

Thèse de doctorat
Université de la Sorbonne-Nouvelle - Paris III
janvier 2000


Pierre Jourde

L'Œuvre anthume d'Éric Chevillard

Critique
numéro 622
ISBN 2707316733
mars 1999


Pierre Jourde

Empailler le toréador,
l'incongru dans la littérature française
de Charles Nodier à Éric Chevillard

José Corti, collection Les Essais
ISBN 271430690X
1999



Dictionnaire des lettres françaises,
le XXème siècle

Notice sur Éric Chevillard par Pierre Jourde

Le Livre de poche, collection La Pochothèque
ISBN 2253131091
juin 1998


Poétiques de l'indéterminé
Le caméléon au propre et au figuré

sous la direction de Valérie-Angélique Deshoulières
comprenant un texte de Pierre Jourde
intitulé Crab ou la pêche au gros

Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand
ISBN 2909880354
1998


Christophe Devriendt

Absurde et écriture du monde
chez Éric Chevillard

Mémoire de maîtrise de Lettres modernes
Université Paris X Nanterre
octobre 1996


Olivier Bessard-Banquy

Éric Chevillard, un écrivain à découvrir

Le français dans le monde
numéro 282
juillet 1996


Olivier Bessard-Banquy

Une littérature du trou noir

Critique
numéro 571
décembre 1994


Olivier Bessard-Banquy

Chevillard écrivain

Critique
numéro 559
décembre 1993


Pierre Jourde

Les petits mondes à l'envers d'Éric Chevillard

La Nouvelle Revue Française
numéro 486-487
juillet-août 1993


Claude Morin

Une étude de Palafox d'Éric Chevillard
à travers le polymorphisme de l'animal

Mémoire de DEA
Département de lettres, cultures et imaginaires
Université Jean Moulin - Lyon III
1991