Actualité


Dernière mise à jour le 18 septembre 2021

Éclosion

Éric Chevillard est l'auteur de La Huitième vie du chat,
un des textes du catalogue de l'exposition Éclosion de Lionel Sabatté,
au Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne
du 17 septembre 2021 au 2 janvier 2022


En attendant Nadeau

14 juillet

Poème blanc sur fond blanc

Texte d'Éric Chevillard
pour le hors-série thématique "Le Blanc"
du site En attendant Nadeau


Mais déjà les fourmis

4 juillet

Parution de Mais déjà les fourmis
un recueil illustré par Horacio Cassinelli

Éditions du Bois de Fil

Imaginez un livret d’une vingtaine de feuillets, imprimés par xylogravure, comportant le texte d’un auteur suffisamment perché ; imaginez que les planches xylogravées ne soient pas des rectangles de bois stockés dans un atelier, mais des écorces vivantes, délicatement ciselées à même le tronc d’un hêtre ou d’un peuplier tremble.


Marathon autofictif

7 juin

Dix-septième étape du marathon autofictif de Christophe Brault,
à revoir sur la chaîne YouTube de la Maison de la poésie


Rovorosa

20 mai

Parution de Rovorosa

traduction en italien de Ronce-Rose par Gianmaria Finardi

Prehistorica Editore


The Posthumous Works of Thomas Pilaster

16 mars

Parution de The Posthumous Works of Thomas Pilaster

traduction en anglais de L'Œuvre posthume de Thomas Pilaster
par Chris Clarke

Sublunary Editions


Lydie Salvayre

17 février

Le huitième volume de la collection Écrivains francophones d’aujourd’hui
aux éditions Classiques Garnier est consacré à Lydie Salvayre,
il comprend une contribution d'Éric Chevillard :

« L’éreintement de Lydie Salvayre »


L'autofictif

21 janvier

Parution aux éditions de L'Arbre Vengeur de
L'autofictif repousse du pied un blaireau mort
treizième volume de la série

C’est parce que l’automobiliste qui l’avait percuté avait laissé son corps sur la route malgré le risque d’accident que j’ai repoussé du pied, sur le bas-côté, ce blaireau mort. C’était la première fois que je repoussais du pied un blaireau mort et je cherche maintenant d’autres personnes qui auraient vécu ça elles aussi afin de créer un groupe de parole pour partager notre expérience et ce qui en a résulté.

(blog L'Autofictif, juillet 2020)


Sine die

21 janvier

Parution aux éditions de L'Arbre Vengeur de Sine die
avec des dessins de François Ayroles

Ces chroniques du confinement ont déjà fait l'objet d'une publication en italien en juin 2020


Quinzaines

Le numéro 1232 de Quinzaines du 16 janvier
comprend un entretien d'Éric Chevillard avec Éric Dussert
ainsi qu'une recension de Zoologiques par Thierry Romagné


Zoologiques

10 septembre 2020

Parution aux Éditions Fata Morgana de

Zoologiques

Les hommes l'oublient volontiers, mais ils ont ce monde en partage avec les animaux. La lutte pour la vie, le territoire, la séduction, la reproduction, la mort, c'est pour tous la même histoire. Cette communauté de destins s'autorise juste les infimes et dérisoires nuances induites par le répertoire des instincts auquel se soumettent les bête et celui des stéréotypes culturels auquel obéissent les hommes. On ne les perçoit pas toujours très nettement.

Illustrations de Philippe Favier


Chimères de rouille et de poussière

Éric Chevillard est l'auteur des textes du catalogue de l'exposition
de Lionel Sabatté intitulée Chimères de rouille et de poussière
qui s'est déroulée du 21 juin au 31 août 2020 à la Maison des Arts de Bages (Aude)

Le livre-catalogue est co-édité par Bernard Chauveau Éditeur


Nouveau Magazine Littéraire

juin 2020

Au lendemain du confinement le Nouveau Magazine Littéraire a demandé
à des écrivains et critiques à quels livres ils s’accrochent pour revivre.

Éric Chevillard répond « Les poings sur les hanches ».


Sine die

4 juin 2020

Parution de Sine die : cronaca del confinamento

traduction en italien des chroniques parues dans Le Monde et L'Autofictif
par Gianmaria Finardi

Prehistorica Editore


La nebulosa del cranc

26  mai 2020

Parution de La nebulosa del cranc

traduction en catalan de La Nébuleuse du crabe
par Ferran Ràfols Gesa

Extinció Edicions


Prosper Brouillon

13 avril 2020

Prosper Brouillon, lui aussi confiné, donne de ses nouvelles :

Une lettre de Prosper Brouillon

Un texte illustré par Jean-François Martin

Notabiliens.com



L'autofictif

9 avril au 12 mai 2020

Sine die, la « Chronique du confinement »,
après trois premières semaines pour le quotidien Le Monde,
s'est poursuivie sur le blog L'autofictif


Le Monde

19 mars au 8 avril 2020

La « Chronique du confinement » intitulée Sine die
a été tenue par Éric Chevillard pour le quotidien Le Monde
  pendant les trois premières semaines de restriction des déplacements.

La lecture est réservée aux abonnés du journal


Nonfiction

15 mars 2020

Danser sur les ficelles des Parques

Article de Hicham-Stéphane Afeissa au sujet de Monotobio.

« Éric Chevillard entraîne ses lecteurs dans un nouveau roman vertigineux,
entre poésie et philosophie. »


Monotobio
5 mars 2020

Parution aux Éditions de Minuit de

Monotobio

Monotobio plutôt que Mon autobio, avec quatre O comme quatre roues bien rondes, car il s’agit de ne pas traîner. Nul temps mort dans nos vies, le train des conséquences ne ralentit jamais, tout s’enchaîne selon la logique impérieuse du destin. Nous rencontrons ici un écrivain éperdu, aux prises avec son autobiographie. Peut-il se permettre de passer sous silence les plus menus incidents de son existence ? Chaque instant compte. La seconde où il a marché sur sa balle de ping-pong, celle où il a caressé un zèbre… S’il tait ces épisodes, la trame de son récit ne risque-t-elle pas de se défaire ? Et si tout était écrit avant d’être vécu, que lui reste-t-il maintenant à inventer ?